Pôle d’échanges multimodal « Elgarrekin »

La première phase des travaux débute en gare d’Hendaye à partir du 16 septembre 2019 et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. Différents travaux préalables à l’aménagement de la gare vont être menés.

Le projet Elgarrekin (« ensemble » en basque) porte sur la création d’un pôle d’échanges multimodal à Hendaye afin de renforcer le transport ferroviaire et les alternatives à la voiture individuelle. Il vise une meilleure accessibilité des gares SNCF et Euskotren et une connexion avec les autres services de mobilités (TER, Topo Euskotren, cars, bus et vélos Txik Txak).

Seul point de passage sur le corridor atlantique, le site transfrontalier d’Hendaye connaît une large majorité de déplacements automobiles. Près de 45 000 voitures hors saison et 90 000 voitures en période estivale franchissent tous les jours la Bidassoa par l’un des trois ponts (le Pont Saint-Jacques, le Pont de Béhobie et le pont de l’A63), contre une moyenne d’environ 2000 voyageurs ferroviaires et usagers de transports en commun. Ainsi, les usagers de la gare et les 10 000 actifs qui travaillent quotidiennement de part et d’autre de la Bidassoa pourront bénéficier de nouvelles solutions de mobilité.

Plan de circulation

Dans le cadre de ce projet, à partir du 16 septembre 2019 et jusqu’à la fin de l’année :
•  le boulevard du Général de Gaulle sera fermé à la circulation dans les deux sens et le stationnement interdit aux véhicules
• des déviations automobiles seront mises en place par la rue du 11 novembre et la rue des déportés.

Lire la lettre aux riverains et le plan de déviation(pdf - 688,66 KB - nouvelle fenêtre)

Pendant toute la durée du chantier

• l’accès aux riverains (notamment aux parkings souterrains des immeubles situés dans la zone de travaux) sera maintenu.
• les piétons pourront circuler sur les cheminements aménagés.
• les commerces, le parking de la gare et le dépose-minute resteront accessibles.
• les circuits des bus sont maintenus mais déviés ; l’arrêt de bus « gare SNCF » est reporté aux arrêts de bus « Pont international » et « Casa Esperanza » (environ 200 m de la gare).

Le plan de circulation est amené à évoluer pendant le déroulement des travaux. Les riverains et usagers des gares sont invités à respecter scrupuleusement la signalisation temporaire mise en place.

Intervention sur les réseaux d’assainissement et d’eau potable

Cette première phase de travaux consiste à séparer le réseau d’assainissement actuellement unitaire et à renforcer le réseau de distribution d’eau potable. Ainsi, sur près de 300 mètres le long du boulevard du Général de Gaulle, ce chantier doit permettre d’améliorer les infrastructures de distribution de l’eau potable et la collecte des eaux usées et pluviales. D’autres travaux de réseaux sont réalisés simultanément (électricité, téléphonie)

Démolition des bâtiments

La démolition de l’ancien bâtiment 21 SNCF et son local médical est prévue en octobre 2019. Objectif ? Permettre la création d’un parvis dégagé, favoriser l’accessibilité et permettre une meilleure connexion entre la gare SNCF et la gare Euskotren. L’actuelle gare Euskotren sera démolie en novembre 2019 pour laisser la place à un nouveau bâtiment à l’été 2020. Une gare provisoire sera aménagée avec un accès depuis le Boulevard du général de Gaulle par la rue de Béhobie. Cette opération est menée par la société basque espagnole ETS pour l’opérateur de transport du gouvernement basque, Euskotren.

En savoir plus sur le site de la Communauté d’Agglomération Pays Basque

Chiffres clés

  •  700 000 voyageurs/an en gare Euskotren (source ETS 2015)
  •  300 000 voyageurs/an en gare SNCF (source SNCF 2016)
  • 50% de la fréquentation de la gare SNCF est en correspondance avec le TOPO Horizon 2025-2030 : +50% de trafic ferroviaire

Navigation de l’article