Déportation et faits historiques

La Ville d’Hendaye a souhaité communiquer aux jeunes générations les réalités des guerres et de la Déportation, et ce en profitant des témoignages vivants d’une déportée hendayaise et de personnes ayant vécu durant ces terribles années. Elle a édité une vidéo intitulée  « Plus jamais ça »

DEPORTATION

« Plus jamais ça » – Hendaye 1936-1945 entre solidarité et atrocité.

Consultez la vidéo de témoignages recueillis auprès de

  • Simone Vilalta, déportée hendayaise (au camp de Ravensbruck)
  • d’Angèle Peyrelongue, Maïté Faget et Visi Busto (la vie à Hendaye 1936-1945 et les réfugiés)
  • avec la participation de Pierre Thillaud

FAITS HISTORIQUES

HENDAYE ET SES ALENTOURS

Du XVIe au XVIIIe siècle, les villes de Hendaye et Fontarrabie étaient continuellement en guerre : non respect du traité de pêche dans la Bidassoa, propriété du fleuve frontière etc.

Le fort Gaztelu Zahar, témoin de ce passé, fut maintes fois démoli avant d’être reconstruit par Vauban. On y découvre encore d’anciens canons tournés vers la ville espagnole de Fontarrabie.

Au XVIIIe siècle la convention d’octobre ramène pour quelques années la paix sur la Bidassoa.

En 1793 Hendaye fut totalement détruite, ses habitants avaient été tués ou avaient fui. De longues années furent nécessaires à sa reconstruction.

Les différends avec l’Espagne et Urrugne ne facilitèrent pas les choses.

L’ILE DES FAISANS

L’île des Faisans, sur la Bidassoa, appelée aussi île de la Conférence, fut le lieu de signature du traité des Pyrénées en 1659, qui marque la fin des affrontements entre les deux nations.

Cette île est aussi célèbre car François 1er y fut échangé contre ses deux fils après avoir été fait prisonnier à la bataille de Pavie.

Echange, au milieu de la rivière, d’Elisabeth de France, sœur d’Henri IV qui allait épouser le prince des Asturies, contre l’Infante d’Espagne, Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne qui venait épouser Louis XIII.

Le contrat de mariage de Louis XIV et l’infante Marie-Thérèse y fut signé.

Tous ces événements participent à la richesse historique d’une île qui, aujourd’hui encore, reste originale : son appartenance est alternativement accordée tous les six mois à la France ou à l’Espagne. Elle est donc entretenue par les deux communes d’Irun et Hendaye.

L’île des Faisans est classée Site Historique depuis le 2 septembre 1958.

L’arrivée du chemin de fer et du Tramway

En 1864 l’arrivée du Chemin de Fer donne une grande importance à Hendaye. Le trafic devient très vite favorable pour l’économie de la ville, et le développement du trafic commercial avec l’Espagne devient, à cause des transbordements occasionnés par la différence de l’écartement des rails (1,67 m en Espagne et 1,44 en Europe), source de prospérité commerciale.

En juin 1908, Mr Martinet obtient l’autorisation d’exploiter un tramway à traction électrique sur une voie de 1 mètre. Cependant, à partir du 1er janvier 1937, la Sté des « Voies Ferrées Départementales du Midi » qui avaient racheté la concession à M. Martinet, cesse tout service de transport des voyageurs à Hendaye.