Le Cirque Muller s’installe sur un terrain privé à Dongoxenia

Le 1er juillet dernier, M. Muller faisait une demande d’installation pour son cirque (400m2, 6 semi remorques et une ménagerie) du 29 juillet au 4 août.

La Ville prend acte de son refus de dialogue 

Par mail du 12 juillet, la mairie, dans une volonté de médiation proposait un accord, hors saison estivale. Des solutions acceptables d’accueil du cirque pouvaient être envisagées sous certaines conditions prenant en compte les contraintes de la Ville et dans le respect d’un cahier des charges.

M.Muller a été reçu à sa demande, ce jour, lundi 29 juillet à 12h par le directeur de cabinet du Maire d’Hendaye et la responsable des affaires juridiques, référente du dossier des cirques au sein de la Ville. Ils lui ont fait savoir, de manière sereine, que la Ville ne pouvait pas accueillir un cirque pendant la période considérée. D’une part, en raison des spectacles et animations qui sont très nombreux sur le territoire communal et d’autre part, la commune ne dispose pas d’un site adapté à l’installation d’un cirque.

Malgré l’ensemble de ces réponses apportées par les services municipaux, le cirque Muller persiste à venir s’installer illégalement et en force sur Hendaye. M. Muller a déposé en Préfecture le 27 juillet, une déclaration de manifestation à compter de demain 30 juillet jusqu’au 6 août. De 10h à 12h et de 15h à 18h dans les secteurs suivants : place de la République, gare, rond-point de Flore/parking de la plage, bd de Gaulle.

Le cirque Muller interdit de rassemblement par la Préfecture

La Ville a reçu, le 29 juillet, l’arrêté préfectoral portant interdiction de manifestation sur la voie publique. Les services de la Ville, en contact avec la Préfecture, estiment que cette manifestation serait notamment susceptible d’engendrer des débordements et des troubles à la sécurité et à la salubrité publiques sur le territoire hendayais. Il est essentiel de prévenir efficacement les débordements qui pourraient advenir en pleine période estivale.

La Ville regrette cette attitude obtus, irresponsable et non constructive qui nuit très fortement à l’image des cirques en France. Elle est consciente des difficultés rencontrées, partout en France, par les cirques et il n’est pas dans son intention de les empêcher d’exercer leur activité. C’est dans cet esprit que les services municipaux travaillent sur un cahier des charges d’accueil des cirques sur Hendaye.

Le cirque s’est finalement installé sur un terrain privé de la SOBRIM avec laquelle elle a signé une convention pour deux périodes au mois d’août. A ce stade, la Ville n’a pas capacité à agir règlementairement mais reste vigilante.  

A la suite de nombreuses plaintes des riverains, le 30 juillet, la SOBRIM a demandé au Cirque Muller de quitter les lieux.