Spécial G7 / Contre-G7

Hendaye le 11 juillet  

Un Conseil municipal à huis clos a clôturé toute une après-midi de réunions en mairie avec les organisateurs du contre-G7.

En effet, le Maire Kotte Ecenarro avait convié les différents protagonistes à venir expliquer l’organisation du contre sommet à l’ensemble des élus municipaux. Enaut Aramendi (Syndicat LAB), Christine Andrieux (Syndicat SOLIDAIRES), Thomas Sommer-Haudeville (ATTAC), Simon Playout (CRID) et Solange Bartelemy (CCFD Terre Solidaire) ont pris place autour de la table du Conseil et ont répondu aux questions des élus.

Ce qui a été acté

– les débats, forums, ateliers… se dérouleront du 21 au 23 août à Hendaye et Irun. Des négociations sont actuellement en cours concernant les lieux d’animations.

– une manifestation se déroulera le 24 août de 11h à 14h entre Hendaye et Irun. Le tracé n’est pas encore défini. Cependant les organisateurs se sont engagés d’une part, à en faire la déclaration en Préfecture et d’autre part, à ne pas bloquer les grands axes de circulation.

– des rassemblements auront lieu le 25 août autour de la zone d’exclusion (Biarritz, Anglet et Bayonne). Hendaye n’est pas concernée par ce rassemblement.

En attendant que le déroulement de ce contre sommet soit définitivement établi, d’autres réunions sont prévues, notamment une rencontre entre le Préfet et les commerçants. Celle-ci se déroulera lundi 22 juillet à 19h30 en mairie.

Lire l’invitation aux commerçants et artisans et entrepreneurs (nouvelle fenêtre)

Consultez le reportage paru sur Euskal Herri Pays Basque

Hendaye le 5  juillet

Lors du déjeuner qui s’est tenu en sous-préfecture de Bayonne, le jeudi 4 juillet, le Ministre de l’Intérieur a assuré à Kotte ECENARRO que les moyens déployés à Hendaye seront à la hauteur de l’événement.
Le Maire s’est, quant à lui, dit confiant sur l’organisation de ce contre-G7 par les organismes locaux qu’il connaît bien. L’incertitude réside dans les intentions des personnes qui viendront de l’extérieur. « J’ai obtenu la garantie d’une présence policière dense durant cet événement, afin d’éviter tout débordement »

Hendaye le 4 juillet

Le Conseil municipal a invité, mercredi 3 juillet, le Préfet et le Sous-Préfet à venir faire le point sur le G7 et contre-G7 qui aura lieu du 21 au 23 août 2019. Une séance privée qui a duré près de deux heures.

Les questions ont porté principalement sur le lieu d’accueil et d’hébergement, les transports, les rencontres et les conditions de sécurité. Il a été confirmé les divers points suivants.

L’Etat a choisi que le contre-G7 se déroule à Hendaye et Irun

Lieu d’accueil et d’hébergement

Les participants s’installeront au centre de vacances Nestlé à Bordaberri (commune d’Urrugne/limite d’Hendaye). Ce site, selon la Préfecture et les organisateurs, possède une capacité maximale d’accueil de 10 000 personnes qui y dormiront et s’y restaureront le matin et le soir.
Les organisateurs s’installeront sur le site le 19 août. Ils devraient libérer ce site vers le 26 août.

Les transports

Les personnes accueillies ont vocation à se déplacer à pied, en vélo ou en transport en commun. Un système de navette bus va être mis en place pour la période du contre-G7 par le Syndicat des mobilités. Ces navettes circuleront depuis la rue de la glacière, la croix des bouquets et rejoindront Hendaye par Béhobie. La dépose des passagers se fera à proximité du pont international Saint Jacques.

Les rencontres et animations en journée

Les organisateurs du contre sommet souhaitent qu’un cycle de conférences puisse se tenir dans des salles dédiées à Irun et Hendaye. Un « village alternatif » sur le mode d’Alternatiba sera installé en ville. Les discussions sont en cours avec les organisateurs pour définir un lieu adapté en coeur de ville. La municipalité a posé l’exigence de ne pas bloquer ou encombrer l’axe pont Saint Jacques/Boulevard de Gaulle/Boulevard de la baie de Txingudi.

Le Conseil municipal recevra les organisateurs en séance privée, le 10 juillet à 18h30, comme cela a été fait avec M. le Préfet et Sous-Préfet.

Les conditions de sécurité et impacts sur l’activité de la commune

M. le Préfet a donné les informations suivantes :

  • la liberté de circulation entre la France et l’Espagne devrait être garantie
  • les gares de Bayonne, Biarritz, Guéthary et Boucau resteront fermées
  • les gares de Saint-Jean de Luz et Hendaye resteront ouvertes
  • la gare des deux Jumeaux sera fermée (les dates seront précisées ultérieurement)
  • le topo ne démarrera pas de la gare d’Hendaye mais depuis Irun Ficoba (terminus et départ)

S’agissant des conséquences éventuelles sur l’activité économique et le commerce, une réunion spécifique sera organisée, comme s’est engagé le Préfet, par le Sous-Préfet de Bayonne, la deuxième quinzaine du mois de juillet à Hendaye.

Pour les rassemblements en grand nombre, comme on peut l’anticiper pour ce contre sommet, l’Etat se doit de garantir l’ordre public. Du côté municipal, sous l’autorité de M. le Maire, les adjoints, les élus et les services municipaux participent et animent les réunions avec les services de l’Etat et les organisateurs du contre sommet. La volonté de tous est que ce contre-G7 soit pacifique et se passe dans les meilleures conditions possibles dans la tradition de l’accueil du Pays Basque.

Cet événement est imposé à la Ville d’Hendaye. La municipalité, soucieuse de ses administrés, prend d’ores et déjà les mesures nécessaires au bon déroulement de cet événement international.

Pour en savoir plus sur le G7 et le contre G7

CONTRE G7